195,956
Vues

Cohésion autour du « Djidji Ayôkwè »‘à Adjamé Village

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Très belle image que celle donnée cette après-midi à la Chefferie d’Adjamé village par la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck qui avait invité ses prédécesseurs, l’Ambassadeur Maurice Bandama, la Ministre-Gouverneur Raymonde Goudou-Coffie et la Ministre Harlette Badou-N’Guessan.
Le sujet: préparer le retour du stratégique et symbole de cohésion sociale le Tam Tam Parleur « Djidji Ayékôwè » arraché aux siens depuis plus d’un siècle, semant désolation, peine et colère.
Françoise Remarck a tenu à leur rendre hommage car ils ont chacun à leur niveau tracé les sillons de l’histoire.
À leur côté, le Ministre-Gouverneur Robert Beugré Mambé et le Ministre Danho Claude Paulin tous les deux appartenant à la communauté Atchan. Ils ont pris leur  » part » pour la réussite de cet événement. Il s’est déroulé devant de nombreuses populations, dans le respect des us et coutumes, libation, danse guerrière, rappel historique du départ forcé du Tam Tam parleur.
Le Ministre-Gouverneur Robert Beugré Mambé a exprimé la reconnaissance du peuple Atchan pour tous les efforts entrepris dans le sens du retour du bien culturel. Confirmant que tout était mis en oeuvre au sommet de l’Etat dans ce sens. Il
a également indiqué que la Grande Chancelière, Madame Henriette Dagri-Diabaté, elle même ancienne Ministre de la Culture, étaient de tout coeur avec la fratrie.
C’est avec une émotion difficilement contenue que la Ministre Remarck a exprimé sa joie et sa fierté d’être entre autre, là en tant que fille d’Adjamé village. Elle a rassuré les populations quant à la démarche collective et demandé encore davantage de solidarité pour l’aboutissement de ce processus. Remerciant les différents partenaires qui oeuvrent au quotidien dans ce sens ainsi que le staff du Ministère mobilisé depuis des années, les autorités administrative….
Françoise Remarck a enfin annoncé que dans quelques jours, une délégation de Chefs Bidjans se rendrait au Quai Branly pour « préparer » le « Djidji Ayôkwè » pour sa restitution. Le processus de retour est enclenché et irréversible.
C’est avec beaucoup d’impatience que la communauté ainsi que la Côte d’Ivoire entière attendent ce précieux bien identitaire.

FR