195,947
Vues

Émotion hier au Quai Branly: Le processus de restauration du Djidji Ayôkwè est lancé

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Lundi 7 novembre 2022 est un jour historique pour la culture et au-delà. En effet, il marque la tenue à Paris de la cérémonie de libation du tambour parleur le « Djidji Ayôkwè » qui se trouve depuis quelques années au Musée du Quai Branly.

La délégation ivoirienne conduite par la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise REMARCK s’y est rendue pour « apaiser » le tambour parleur et permettre à des personnes profanes d’effectuer les travaux de restauration.
Huit Chefs Bidjan, conduits par le Chef Bidjan Djagoua GUY Ahizi, dans le respect des us et coutumes, ont lancé ce processus à travers des Chants et cris de guerre avec le Cor Nkonsin et le tambour Bôgôbrô dans le couloir menant à la muséothèque. Tout un rituel que seuls les initiés connaissent pour permettre que la restauration de leur bien culturel soit enfin lancée.


Françoise REMARCK a remercié au nom du Président de la République et du Gouvernement, le Directeur et les responsables du Quai Branly ainsi que ceux qui vont prendre en charge cette autre étape. La Côte d’Ivoire a dans sa volonté du retour de ce premier bien sur ses terres, choisi une approche unique et inclusive avec les Communautés. « Nous avons voulu une approche très inclusive, à l’écoute des Communautés. Nous leur avons demandé comment elles souhaitaient que cela se fasse, dans quelles conditions et nous avons assisté avec beaucoup de bonheur à ce dialogue qui s’est installé entre le Musée du Quai Branly, les restaurateurs et les Communautés.

Ce tambour est parti dans des conditions tragiques en 1916, beaucoup de pleurs, beaucoup de désolation. Nous sommes très émus. » Le souhait de tous est que le retour du « Djidji Ayôkwè » se déroule dans les meilleurs délais. Il faut savoir que la restitution du bien doit être inscrite à l’Assemblée Nationale Française et au Sénat avant son retour. « Le tambour est attendu en Côte d’Ivoire et après lui d’autres biens culturels » a conclu Madame REMARCK. Le Ministre des Sports, Paulin DANHO, par ailleurs fils de la communauté a participé à la cérémonie de sacralisation. Aux côtés de la Ministre REMARCK, l’Ambassadrice et déléguée permanente de la Côte d’Ivoire auprès de l’UNESCO, Madame BAKAYOKO-LY Ramata, M. Angui Prosper, le Premier Conseiller à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France, M. AKEKO Arsène, Directeur des affaires culturelles au District Autonome d’Abidjan. La confirmation de la synergie au niveau des autorités nationales comme ce fut le cas le 27 octobre dernier, lorsque Françoise REMARCK est allée au nom du Gouvernement à la rencontre du peuple dépositaire à la Chefferie d’Adjamé Village. Objectif unique : rendre officielle l’information du retour du tambour parleur, information attendue depuis des siècles. Ses trois prédécesseurs étaient ce jour-là à ses côtés car elle avait tenu à leur rendre hommage.
Gouvernement de Côte d’Ivd’Ivoire

FR