295,517
Vues

Auteur/autrice : mcf

1ère édition du Festival Ouest-Africain des arts et de la culture, ECOFEST

Que retenir de son lancement que vous avez peut-être suivi en direct hier, comme nos frères et soeurs de la sous-région? Un engagement fort de la sous-région et une fierté pour la Côte d’Ivoire d’organiser la 1ere edition du Festival ouest-africain des arts et de la culture, ECOFEST.  » La culture, catalyseur de la paix, de la diversité et de l’intégration, économique et sociale en Afrique de l’Ouest », est le thème de ce rendez-vous culturel de haute portée. Mes remerciement aux Présidents des commissions de la #CEDEAO, de l’#UEMOA , les deux Commissaires de ces Institutions, les comités regional et national, le Comité d’organisation de la cérémonie de lancement officiel du 1er festival Ouest Africain des Arts et de la culture(Ecofest).

Cette belle cérémonie qui a mis en évidence l’humour avec la prestation de Bappa Oum’art,prix CEDEAO du meilleur humoriste MASA2024 et la fresque réalisée par le Ballet national dirigé par l’une des meilleurs chorégraphes au Monde ont ravi les nombreux invités.

Cet événement était placé sous la Présidence de SE M le Premier Ministre, Dr Beugré Mambé qui suit l’évolution des préparatifs. J’ai traduis ma gratitude au Président de la République. SEM Alassane Ouattara qui a donné son aval pour l’organisation d’ECOFEST sur nos terres et mes infinis remerciements au représentant de SEM le Premier Ministre, Dr Beugré Mambé, son Conseiller, M. Bazoumana Coulibaly.

CÉRÉMONIE HOMMAGE À BECHIR BEN YAMED

Discours de Mme la Ministre de la Culture et de la Francophonie Françoise Remarck

JEUDI 16 MAI 2024

  • Excellence, Madame la Première Dame, Madame Dominique Ouattara,
  • Excellence, Monsieur le Grand Chancelier de l’Ordre National, Monsieur Ally Coulibaly,
  • Mesdames, messieurs les Ministres d’État,
  • Messieurs les membres du corps diplomatique,
  • Madame la Vice-présidente de Jeune Afrique Media Groupe, ma chère Danielle,
  • Mes chers Zyad, Amir et Marwane, qui sont en pensées avec nous depuis Kigali où se déroule le CEO FORUM
  • Distingués invités et amis de la famille Ben Yamed,
  • Chers tous
  • Chers jeunes,

Il n’est pas très aisé de prendre la parole en cette circonstance qui nous touche et nous émeut tous, en ce lieu en présence de M Fakhoury, son concepteur.

Mais je vais m’acquitter de mon devoir, pour notre hommage à un homme d’exception, un visionnaire et un pilier de la pensée africaine moderne : Béchir Ben Yahmed, BBY, Fondateur et patron de Jeune Afrique.

J’ai encore en mémoire, la UNE de l’hebdomadaire du 14 au 20 novembre 1990 : « Le Premier Ministre en Côte d’Ivoire : Pourquoi Houphouët a choisi Ouattara ».

Notre pays était à la croisée des chemins et le Président de la République d’alors, visionnaire hors pair et père de la Nation, notre regretté Félix Houphouët-Boigny nous donnait un Homme d’État, Alassane Ouattara.

L’amitié entre les Familles Ouattara et Ben Yahmed, Ben Yahmed et Ouattara, est une amitié de 40 ans. Une fraternité exemplaire, légendaire entre deux couples autour de la générosité, du partage, du don de soi, de moments forts et humains. Cette fraternité a traversé les ans et s’est solidifiée au gré de toutes les situations. On aurait pû parler de couples de jumeaux.

Ce 3 mai 2021 a bouleversé les deux familles. Mais Il y a des liens qui sont tellement forts, comme ceux que vous avez tissé et qui survivent, se renforcent même parfois en ces situations de douleur innommable. Soyez fortifiés.

Ma chère Danielle,

Je voudrais vous remercier pour avoir choisi la Côte d’Ivoire pour l’organisation de cette cérémonie en la mémoire de « votre époux, votre compagnon, votre ami », comme vous l’avez écrit dans le livret témoignage. L’émotion qui vous étreint est à la hauteur de ce qui vous a unis et vous unira éternellement.

Je me permets à présent de citer ces mots écrits par votre époux vous concernant dans « J’assume » : « chaque année, à la question que je me pose : est-ce que je la réépouserais ? je réponds : Sans aucun doute ».

Je voudrais également vous traduire, ainsi qu’à tous vos proches ici et à travers le Monde, la compassion de la grande famille de la Culture, monde qui ne laissait pas  votre époux indifférent.

Au-delà de son succès professionnel et de son influence médiatique, Béchir Ben Yahmed était également un fervent défenseur de la culture africaine.

Un baobab s’est couché mais son œuvre est éternelle !

Vous avez d’ailleurs écrit, ma chère Danielle en sa mémoire :  « Je suis dans le vent qui souffle, dans les éclats du soleil, dans le chant des oiseaux et la pluie qui tombe ».

Excellence Madame la Première Dame,

Distingués invités,

Je voudrais à présent essayer de vous parler avec mes mots de l’Homme Béchir Ben Yahmed que j’ai appris à connaître entre autres à travers ses écrits :

Les différents genres n’avait aucun secret pour lui. Et il les assumait avec sérénité. Qui d’entre nous n’a jamais lu  « Ce que je crois » son éditorial dont il avait seul le secret du style?  Il en a écrit plus de 3000, différents les uns les autres. C’était aussi la marque Béchir Ben Yahmed !

Au-delà de son succès professionnel et de son influence médiatique, il croyait en la force des idées, en la capacité des peuples à se comprendre et à se respecter dans leurs différences, et en la nécessité d’une presse libre et responsable pour construire un avenir meilleur pour tous.

Parfois volontairement provocateur, il assumait ses écrits et ses dires.

Sa plume , son esprit critique ont inspiré des générations entières de journalistes, d’écrivains et de penseurs. Son engagement en faveur de la démocratie, de la justice sociale et de la promotion des talents africains a ouvert des horizons à des hommes et des femmes de médias, venus de partout à travers le Monde.

Aujourd’hui, alors que nous nous rassemblons pour lui rendre un hommage amplement mérité , nous nous souvenons de son héritage précieux, de son courage face aux défis, de sa persévérance dans la quête de la vérité et de son amour pour l’Afrique et ses peuples.

Je souhaite profondément que son exemple continue d’inspirer les générations futures, et dans ce sens, je suis heureuse que des étudiants aient été conviés à cette cérémonie qui est aussi celle de la transmission, transmission qui lui tenait à cœur.

Ses idées doivent continuer de nourrir nos réflexions et doivent résonner comme un appel à l’action pour un monde plus juste, plus libre et plus harmonieux en particulier grâce à nos jeunes. Leaders de demain.

Béchir Ben Yamed restera à jamais dans nos cœurs comme une voix forte, un guide pour certains, un patron pour d’autres, un ami, un époux , un père aimant et FORT face à toute  épreuve et comme tu l’as écrit  écrit Zyad : un « homme de grand projet ».

Partir , un 3 mai, jour de la célébration de la liberté de la presse, de notre regretté Béchir Ben Yahmed le lie également de manière éternelle à ce combat. Combat qui était incessant pour lui et dans ce sens, je voudrai citer Marwane : « celui de la liberté et de la curiosité intellectuelle sans limite »

Ma chère Danielle, Zyad, Amir et Marwane vous êtes les dignes héritiers d’un Grand Homme qui vous aura également transmis un héritage multiforme qui est universel.

En mon nom et au nom du Commissariat général du SILA, je voudrais adresser mes remerciements à la Secrétaire Générale de la Président de la République, Madame Masséré Touré-Koné. J’associe à cette reconnaissance, toutes ses équipes, celles du Cabinet de SE Madame la Première Dame, en particulier son Directeur de la Communication, Brahima Coulibaly, les équipes de Mme Danielle Ben Yahmed et celles de mon Département ministériel pour leur mobilisation, leur travail en synergie qui nous permettent de célébrer notre illustre disparu à Abidjan.

Chères familles , chers amis,

Je vous renouvelle toute ma compassion et Je vous remercie, auguste assemblée pour votre aimable attention.

Coup d’envoi de la 13ème édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA)

Le coup d’envoi de la 13ème édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA) a été donné hier, jeudi 04 avril 2024, lors d’une magnifique conférence de presse qui s’est déroulée au Palais de la Culture Bernard B. Dadié de Treichville. Mme la Ministre de la Culture et de la Francophonie a exposé aux artistes présents que cette plateforme offerte par l’État représente une opportunité extraordinaire, notamment pour le MASA Marché. Avec 105 programmateurs-acheteurs provenant des quatre coins du monde sur une période de 7 jours, il est impératif de se préparer pour se présenter et se « vendre » efficacement. Cette participation diversifiée constitue un exploit pour cette édition.

Mme la Ministre a souligné aux artistes sélectionnés qu’ils incarnent la « Team Ivoire », et que cette même reconnaissance s’étend à tous, qu’ils soient sélectionnés ou non pour cette édition. Au total, 56 pays convergeront vers nos terres pour présenter 300 spectacles uniques, couvrant 7 disciplines. La jeunesse, les femmes et les familles sont également au cœur de cet événement d’excellence, dispersé dans 4 communes d’Abidjan.

Le retour du MASA met en avant le Rwanda en tant qu’invité d’honneur et la République de Corée en tant qu’invité spécial, avec la présence de leurs Consuls dans la salle. Cette initiative représente également une diplomatie culturelle et un partage d’expérience avec des pays ayant placé la culture au cœur de leur politique de développement.

Mme la Ministre a comparé cet événement à la réussite de la Coupe d’Afrique des Nations 2023, soulignant que le MASA abritera le meilleur, grâce à la vision du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, qui contribue au rayonnement de la Côte d’Ivoire. Elle a exprimé sa fierté et ses remerciements au Premier Ministre, SEM Dr Beugré Mambé, ainsi qu’à tous ses collègues impliqués dans cet événement, soulignant leur contribution à résoudre certaines situations.

Le MASA incarne l’unité et la diversité artistique. Mme la Ministre a remercié tous les artistes, retenus ou non, qui ont tenu à être présents, mettant en lumière Suspect 95, l’auteur de l’hymne du MASA. Elle a souligné que la solidarité artistique intergénérationnelle ne peut que porter ses fruits.

#FR225

#OIF

#districtdabidjan

Echange avec l’Ambassadeur de la République de Corée SEM Kim Saeng

MASA2024 : j-3
Mme la Ministre de la Culture et de la Francophonie a accueilli au sein de son Cabinet SEM Kim Saeng, Ambassadeur de la République de Corée, lors d’une réunion fructueuse le lundi 08 avril 2024. Soulignant que la Corée du Sud est le pays invité spécial de la 13ème édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA), elle a mis en avant le modèle sud-coréen dans le secteur des arts. La Ministre a souligné que la culture est un pilier essentiel du développement de la « Pays du Matin calme », et a mis en avant les opportunités de partage mutuel entre les deux pays, bénéficiant ainsi de manière transversale à leurs écosystèmes culturels et économiques.

Venez nombreux du 13 au 20 avril 2024.

Le MASA c’est Nous!

#lacotedivoirequigagne!

Rupture collective du jeûne de Ramadan organisé par ESPartners


Le jeudi 28 mars 2024, Mme la ministre de la Culture et de la Francophonie a pris part à la rupture du jeûne de Ramadan organisé par ESPartners, qu’elle a chaleureusement remercié. Cet événement fut un moment de partage rassemblant artistes, entrepreneurs culturels et partenaires partageant une vision commune : celle d’accompagner, de révéler les talents et de mettre en avant la force et la diversité de la culture locale.

Mme la ministre a convié tous les participants à se retrouver au #MASA, un événement artistique majeur pour le pays, après le succès de la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Le MASA accueillera du 13 au 20 avril prochains plus de 1000 artistes en provenance de 33 pays. Au-delà des spectacles uniques qui seront proposés, des rencontres B to B seront organisées avec des acheteurs de spectacles venus notamment des États-Unis, du Mexique et d’Arabie Saoudite, pour lesquels le continent africain représente un véritable réservoir de talents.

L’invité d’honneur de cet événement sera le Rwanda, tandis que la Corée du Sud sera l’invité spécial.

La Côte d’Ivoire demeure attractive!
« The place to be »!

La tradition est la source de la Culture

La tradition est la source de la Culture et nous la « détenons » à travers la Chambre nationale des Rois et des Chefs Traditionnels.

Mme la ministre de la Culture et de la Francophonie a souligné l’importance de la tradition en tant que fondement de la culture, affirmant que cette richesse culturelle est héritée et préservée par la Chambre nationale des Rois et des Chefs Traditionnels. Elle a exprimé sa gratitude envers les Gardiens des traditions pour leur engagement et leur disponibilité lors de sa rencontre avec le Président de la Chambre, Sa Majesté Amon Tanoe.

Dirigeant une délégation de son ministère, en tant que fille de la tradition, Mme la ministre a officiellement présenté son ministère et exprimé le désir d’une collaboration fructueuse entre les deux institutions, basée sur des valeurs communes, dans le but de servir au mieux les populations.

Présentation du projet de création d’une librairie francophone éphémère

Hier, mercredi 27 mars 2024, une rencontre fort intéressante a eu lieu entre Madame Isabelle LEMARCHAND, Présidente de l’Association Internationale des Libraires Francophones (AILF), et Mme la Ministre de la Culture et de la Francophonie Françoise Remarck. L’objet de cette rencontre était des plus captivants : la présentation par Madame LEMARCHAND du projet ambitieux de création d’une librairie francophone éphémère.

Ce projet novateur, sur lequel elle travaille ardemment, prévoit l’installation d’une librairie temporaire pendant une semaine, dans le cadre du festival de la Francophonie. Ce festival se déroulera en marge du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement membres de la Francophonie, programmé pour Octobre prochain à Villers-Cotterêts, en France.

Lors de cette rencontre, Mme la Ministre a chaleureusement félicité Madame LEMARCHAND pour cette initiative porteuse d’enjeux majeurs pour les libraires francophones. De plus, elle a assurée Madame LEMARCHAND de l’engagement sans faille de l’industrie du livre ivoirien à participer activement à ce festival.

Cette rencontre a été l’occasion de saluer l’innovation et la créativité au service de la promotion de la culture francophone, et nous avons tous deux convenu de l’importance de soutenir de telles initiatives pour renforcer les liens au sein de la communauté francophone.

Célébration des 20.000 bénévoles et des 10.000 volontaires de la CAN 2023


le mardi 26 mars 2024, l’atmosphère était électrique lors de la célébration des 20 000 bénévoles et des 10 000 volontaires qui ont été les véritables architectes de la grandeur de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Cet événement épique, marqué par leur contribution exceptionnelle, a été honoré par la présence distinguée de SEM le Premier Ministre, Ministre des Sports et du Cadre de Vie, M. Robert Beugré Mambé.

Au cœur de cette cérémonie d’hommage, le professionnalisme irréprochable et la disponibilité sans faille de ces 30 000 jeunes ont été célébrés comme le symbole vivant de l’hospitalité et de l’esprit de solidarité qui caractérisent notre nation.

Des applaudissements nourris et des ovations éclatantes ont retenti, témoignant de la gratitude nationale envers ces héros méconnus qui ont non seulement fait briller la CAN 2023, mais ont également transcendé les frontières pour incarner les valeurs universelles du service et de l’engagement.

La Ministre de la Culture exprime sa gratitude envers la Présidente du Sénat et annonce la 13e édition du MASA


Aujourd’hui, la Ministre de la Culture a exprimé sa sincère gratitude envers la Présidente du Sénat, SEM Kandia Camara, pour l’audience accordée hier à une délégation de son ministère. Elle a tenu à féliciter la Présidente pour son élection brillante et pour les valeurs exemplaires qu’elle incarne. La Ministre a saisi cette occasion pour informer la Présidente de la tenue, du 13 au 20 avril prochain, de la 13e édition du Marché des Arts et du Spectacle d’Abidjan (MASA), soulignant son importance après la récente CAN et exprimant le souhait du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, de faire de cet événement un succès mémorable.

Elle a également sollicité le soutien et les conseils de la Présidente, soulignant son engagement total envers la culture et sa disponibilité reconnue depuis des années, en particulier envers la jeunesse. La Ministre a été touchée par l’accueil chaleureux qui lui a été réservé.

La 13e édition du MASA promet des innovations, notamment sa décentralisation à travers les communes d’Abidjan, qui devrait surprendre de nombreux participants par la richesse artistique proposée. La Ministre a exprimé sa gratitude envers tous les acteurs de l’écosystème culturel, soulignant leur engagement à faire rayonner le pays et leur appropriation des enjeux de leur ministère. Elle a souligné que le #MCF (Ministère de la Culture et de la Francophonie) appartient à tous ceux qui y contribuent.

Avec la participation de 33 pays, plus de 600 artistes et près de 300 journalistes, le MASA représente « notre CAN Culturelle de l’hospitalité », comme l’a souligné la Présidente du Sénat lors de l’audience, faisant ainsi la fierté de tous. La Ministre a conclu en souhaitant à tous un excellent vendredi.