302,717
Vues

Cérémonie de remise des prix littéraires au Musée des Civilisations d’Abidjan

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email

Mercredi 19 juin 2024, le Musée des Civilisations d’Abidjan a été le théâtre d’une célébration mémorable de l’excellence littéraire. La 14e édition du Salon International du Livre d’Abidjan (SILA) a atteint son apogée avec la cérémonie de remise des prix littéraires, marquant un succès indéniable pour cet événement culturel prestigieux.

La présence du couple présidentiel sur les stands des exposants a conféré un éclat particulier à l’événement. Cette visite symbolique a souligné l’engagement du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, à faire de la culture un pilier essentiel de l’économie nationale par le biais des Industries Culturelles et Créatives. Cette ambition a été réitérée la veille, le mardi 18 juin, devant le Parlement réuni en congrès. Le Chef de l’État a alors déclaré avec fierté : « J’exprime ma fierté à tous nos jeunes qui s’illustrent de la plus belle manière dans les compétitions internationales, qu’il s’agisse de sport, de science, de technologie, de numérique, de musique, de littérature ou d’art ».

Lors de la cérémonie, les lauréats des différents prix littéraires ont été chaleureusement félicités. Les encadreurs, certains venus des régions intérieures du pays, ont également été honorés pour leur dévouement et leur contribution à cette réussite collective. En adressant ses félicitations, l’orateur a réitéré son entière disponibilité et a insisté sur l’importance de leurs propositions pour la création de « la maison du livre », un espace destiné à être un lieu de convergence pour tous les acteurs de cette dynamique chaîne de valeur.

La vision d’Abidjan en tant que capitale et référence du livre n’est plus un rêve lointain, mais une possibilité tangible. Cette 14e édition du SILA a non seulement mis en lumière le talent et la créativité des auteurs ivoiriens, mais elle a également renforcé l’idée que la culture peut et doit jouer un rôle central dans le développement économique et social de la Côte d’Ivoire.